Bienvenue sur AquaLibre


Ces mythiques plongeuses japonaises "Femmes de la mer" sont toujours citées quand on parle des apnéistes traditionnels. Plongeant nues dans les eaux froides elles sont réputées pour la grande fréquence de leurs descentes. Elles suscitent l'intérêt de Jacques Mayol qui voit en elles l'expression d'un don naturel des femmes pour l'apnée.


L'APNEE est une pratique millénaire nécessaire à la subsistance de certains peuples dans le monde, Japon, Polynésie, Méditerranée ; redécouverte en France pendant la guerre à des fins alimentaires par le biais de la pêche sous-marine, la plongée en apnée a su s'échapper de cette contrainte ces dernières décennies pour devenir une activité à part entière.

Apres la période Mayol, Maiorca, immortalisée par le film de Luc Besson (Le Grand Bleu) sous le signe des records et de la performance extrême, les plongeurs se sont réappropriés une pratique aux multiples facettes.

L'apnée a édicté ses règles, ses compétitions, ses entraînements mais aussi, elle est devenue une fin en soi sans souci de performance, pour le plaisir des sensations ou de la découverte du milieu.

Elle a su également s'adapter aux différentes contraintes des lieux de pratique, (mer, lac, piscine, carrière). Des initiateurs et des moniteurs fédéraux d'apnée se sont formés afin de répondre à l'attente d'un public en quête de sensations nouvelles et ce jusqu'à 40 mètres de profondeur.

Techniques maîtrisées, connaissance de ses capacités et des consignes élémentaires de sécurité, curiosité, passion partagée, la plongée en apnée mérite bien ce qualificatif de plongée "libre". La magie peut opérer...


LES DIFFERENTES DISCIPLINES : FFESSM/CMAS

EN PISCINE
  L'apnée statique, pratiquée généalement en surface, permet de travailler le relâchement, les sensations, la concentration.
L'apnée statique contribue à l'amélioration de l'apnée dans toutes les disciplines.

 L'apnée dynamique, également pratiquée à faible profondeur, est un déplacement horizontal en monopalme ou bipalmes.
Elle permet de travailler le palmage, l'hydrodynamisme, la gestion de l'effort, de la vitesse et du temps.

L'apnée dynamique sans palmes développe un type de brasse particulier centrée sur la glisse et l'économie de mouvements.

Le sprint endurance ou 16 X 50 m consiste à parcourir cette distance le plus rapidement possible. Cette épreuve est officielle en France depuis octobre 2011.


EN EAU LIBRE
Le poids constant : le plongeur descend et remonte avec le même lest.
Il permet de travailler les techniques de compensation, le palmage, le relâchement dans la descente, la préparation mentale et de connaître son seuil psychologique de profondeur.

L'immersion libre : le plongeur descend et remonte sans palmes en se déhalant avec les bras
Elle permet de travailler les sensations de glisse et la confiance en soi.

Le poids variable : (épreuve non officielle en compétition) tête en haut ou en bas, le plongeur descend avec une gueuse légère de 5 à 15 kg qu'il abandonne à la remontée.
Il permet de travailler le relâchement dans la descente, les techniques de compensation, la progression en profondeur.

La gueuse lourde : (épreuve non officielle en compétition) Le poids important de la gueuse permet une descente rapide. La remontée se fait à l'aide d'un parachute
Elle permet de travailler le relâchement dans la descente, les techniques de compensation et la progression en profondeur.


Club subaquatique AQUALIBRE Le plaisir est sous l'eau.....mais aussi avec nous !